Centrafrique : des édifices publics incendiés par des rebelles à Kaga-Bandoro

Centrafrique : des édifices publics incendiés par des rebelles à Kaga-Bandoro

Des heurts ont éclaté lors de l’installation du préfet à Kaga-Bandoro, ville du nord de la Centrafrique, dans une région largement contrôlée par des groupes armés.

 

L’installation du préfet de la Nana-Gribizi (centre-nord) a été marquée par de violents affrontements, samedi et dimanche. La résidence du préfet dans la ville centrafricaine de Kaga-Bandoro, son bureau ainsi que le bureau du sous-préfet et le tribunal de ladite ville ont été incendiés par des rebelles de la Séléka.

 

Des tirs d’armes lourdes ont raisonné dans la ville, semant la panique. Profitant du désordre et de la confusion, ces rebelles se sont mis à incendier les édifices publics qui venaient à peine d’être reconstruits, symbole de l’autorité de l’Etat dans la localité.

 

Le déploiement de casques bleus pakistanais de force de la Minusca n’aura pas suffi à intimider les groupes armés qui ont semé la panique dans la ville. Pour l’heure, le bilan de l’attaque du samedi dernier reste toujours inconnu, mais une source locale parle d’au moins 2 morts du côté de la population civile.

 

Pour rappel, le mouvement patriotique centrafricain (MPC) dirigé par le Général Mahamat Al Khatim – une des factions rebelles de la Séléka – vient de se retirer du processus du Désarmement-Démobilisation-Réinsertion et Rapatriement initié par le Chef de l’État Faustin archange Touadéra.

Publié le 12 décembre 2017 à 11 h 44 min par La Rédaction

Laisser un commentaire