Spectaculaire rapprochement guinéo-gabonais

Spectaculaire rapprochement guinéo-gabonais

Après une longue période de froid, les relations entre la Guinée équatoriale et le Gabon se sont réchauffées de manière très spectaculaire à l’occasion d’une visite d’Etat du président Ali Bongo à Malobo. Au cours de sa visite de 48 heures, le président gabonais a pu échanger sur nombre de sujets avec son homologue guinéen et a fait savoir qu’il souhaitait l’inviter prochainement au Gabon.

 

Il suffit parfois de peu pour parvenir à des résultats très positifs. L’invitation de Teodoro Obiang Nguema à Ali Bongo il y a plusieurs semaines n’est pas restée lettre morte pour le plus grand bonheur de ces deux pays d’Afrique centrale. Pour sa première visite en Guinée équatoriale depuis son élection en 2009, Ali Bongo a été reçu avec tout le faste républicain possible dans la mesure où il s’agissait d’une visite d’Etat, soit le type de visite le plus haut placé dans la grille protocolaire. Et assurément, les attentions guinéennes et les échanges directs entre les deux présidents ont porté leurs fruits.

 

Nombre de sujets de première importance pour les deux Etats, mais aussi pour l’ensemble de la sous-région ont été abordés : coopération, intégration régionale via notamment une parfaite liberté de circulation, et sécurité. Aucun problème n’a été laissé de côté et Ali Bongo a fait savoir l’importance qu’avaient l’intégration et la sécurité à ses yeux. Le président gabonais a déclaré : « Nous avons toujours été de fervents supporters de l’intégration africaine. Cette décision que nous venons de prendre n’a pas toujours été facile. Cela a pris un peu de temps. Nous croyons en l’intégration. Toutefois, les décisions prises ne doivent pas mettre en danger et en péril la stabilité de nos pays ».

 

Très heureux de l’accueil dont il a bénéficié, il a loué la qualité de ses hôtes et espère pouvoir recevoir à son tour Teodoro Obiang Nguema au Gabon pour renforcer plus encore des liens désormais au beau fixe.

Publié le 3 décembre 2017 à 8 h 24 min par La Rédaction

Laisser un commentaire