Crise anglophone au Cameroun : quatre blessés à Bamenda

Crise anglophone au Cameroun : quatre blessés à Bamenda

De nouvelles violences ont blessé quatre personnes dans le Cameroun anglophone – dont un agent de police.

 

Retour des violences dans le fief de la contestation anglophone, au Cameroun. Un policier a été touché par balle dans la nuit à Food Market lors des échauffourées entre forces de l’ordre et des « radicaux » à Bamenda, au nord-ouest du pays. Trois civils – deux hommes et une femme – auraient également été blessés.

 

« J’étais près de chez moi dans la nuit vers 22 heures quand des policiers ont commencé à tirer. J’ai pris une balle perdue à la jambe droite », a raconté un des blessés. « Je ne sais pas pourquoi ils tiraient », a-t-il ajouté. Le deuxième blessé a expliqué avoir été « roué de coups par des policiers » alors qu’il se trouvait au quartier Ntarikon où il avait rendez-vous avec le chef de l’opposition, Ni John Fru Ndi.

 

La ville de Bamenda a été le théâtre des violences depuis la proclamation symbolique de l’indépendance des régions anglophones du pays. Le gouvernement parle d’une dizaine de morts, des ONG de leurs côtés évoquent des chiffres qui vont au-delà des 30 morts. Un couvre-feu nocturne est actuellement en vigueur afin d’éviter d’autres débordements.

Publié le 21 novembre 2017 à 11 h 22 min par La Rédaction

Laisser un commentaire