Guinée équatoriale : le parti au pouvoir réalise un score soviétique lors des législatives

Guinée équatoriale : le parti au pouvoir réalise un score soviétique lors des législatives

Dans un triple scrutin, le Parti démocratique de Guinée équatoriale du président Téodoro Obiang NGuema s’est imposé avec quasiment 100% des voix.

 

Le parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), au pouvoir depuis près de 40 ans en Guinée équatoriale, a remporté les élections haut la main. Il obtient les 75 sièges de sénateurs. Il rafle également toutes les mairies du pays. A la chambre des députés, le PDGE remporte 99 des 100 sièges.

 

L’opposition a pour sa part été totalement laminée : elle obtient pour un unique siège avec l’élection d’un député membre du parti Citoyens pour l’innovation (CI) dans la circonscription de la capitale Malabo et un unique conseiller municipal, également à Malabo.

 

L’opposition dénonce une « ambiance floue » et un scrutin entaché de fraudes. « Le secret du vote des citoyens n’a même pas été respecté », explique Wesceslao Mansogo Alo, membre de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), qui perd un député, un sénateur et 4 conseillers municipaux.

 

Sur les 300.000 électeurs équato-guinéens étaient appelés aux urnes, plus de 80% ont exrpié un suffrage selon la Commission électorale. Si le multipartisme a été introduit dans le pays en 1991, force est de constater que le règne ininterrompu de M Obiang NGuema sur la pays n’est pas prêt de s’arrêter – il est au pouvoir depuis 1979.

Publié le 20 novembre 2017 à 11 h 22 min par La Rédaction

Laisser un commentaire