900 Casques bleus supplémentaires vont être déployés en Centrafrique

900 Casques bleus supplémentaires vont être déployés en Centrafrique

Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé de l’envoi de 900 casques bleus supplémentaires en Centrafrique. Cette résolution va porter le nombre de soldats prenant part à la Minusca à 11 650.

 

Ce mercredi 15 novembre, le Conseil de sécurité des Nations unies a voté à l’unanimité le renouvellement du mandat de la Minusca pour un an supplémentaire. La mission de maintien de la paix en Centrafrique sera renforcée de 900 militaires, à la demande du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. Ces militaires doivent être déployés en province pour des opérations « coups de poing » contre les groupes armés qui sévissent encore.

 

« Il faut plus de voitures blindées et une meilleure mobilité. On a vu que quand les hélicoptères peuvent être utilisés, le mouvement peut se faire, expliquait alors le secrétaire général des Nations unies au micro de RFI. Mais quand on met trois semaines pour aller de Bangui à Bangassou par la route, on comprend les énormes difficultés de cette mission de maintien d’une paix qui, véritablement, n’existe pas. »

 

En 2017, tous les indicateurs se sont aggravés pour atteindre une situation similaire au pic de la crise, en 2014. Plus de 230 incidents de sécurités contre des ONG ont été répertoriés depuis le début de l’année. Une douzaine de travailleurs humanitaires ont été tués. En outre, samedi soir, attaque à la grenade, par des hommes non identifiés, contre un café a fait au moins sept morts et une vingtaine de blessés.

Publié le 16 novembre 2017 à 9 h 58 min par La Rédaction

Laisser un commentaire