Cameroun : la BAD optimiste, le FMI pessimiste

Cameroun : la BAD optimiste, le FMI pessimiste

A l’heure du bilan annuel, le Cameroun s’en sort avec les encouragements de la BAD, et les mises en garde du FMI.

 

Au terme de sa mission d’évaluation de 10 jours au Cameroun, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance du Produit intérieur brut (PIB) à 3,7% pour l’année 2017 – contre une prévision initiale de 4%. Il attribue cette révision à la baisse de la production pétrolière nationale, les frais engagés dans la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram, et la crise anglophone qui pèse également sur l’économie. S’il n’est pas alarmiste, le FMI appelle à redoubler les efforts de réforme afin de remettre le pays durablement sur pieds.

 

A contrario, Yaoundé a collecté les encouragements de la part de la Banque africaine de développement (BAD). L’institution financière multilatérale s’est réjoui de progrès significatifs réalisés par le pays : « Le Cameroun est l’économie la plus robuste d’Afrique centrale. Au cours de la dernière décennie, il a pris des mesures pour stimuler la croissance, réaliser des progrès majeurs en matière de santé, d’éducation et d’eau potable ; et lancer un ambitieux programme d’investissements dans les infrastructures ».

 

Deux visions pour un message globalement similaire : bravo, il faut maintenant persévérer, notamment dans la compétitivité des entreprises, afin de créer une économie régionale plus diversifiée et inclusive.

Publié le 7 novembre 2017 à 11 h 55 min par La Rédaction

Laisser un commentaire