RDC : l’UNC claque la porte du gouvernement

RDC : l’UNC claque la porte du gouvernement

Le parti de Vital Kamerhe a finalement décidé de quitter le gouvernement en RDC. Si le divorce était dans l’air depuis un certain temps, c’est le nouveau retrait du calendrier électoral qui aura eu lieu de cette alliance.

 

L’Union pour la nation congolaise (UNC) a annoncé son retrait de la coalition gouvernementale en République démocratique du Congo. Dans un communiqué datant du lundi 23 octobre, son président, Vital Kamerhe, a expliqué cette décision par « le retard et la certitude de la non organisation des élections au 31 décembre 2017 », tel que consacré dans l’accord de la saint Sylvestre.

 

Pour rappel, le parti avait accepté de participer au nouveau gouvernement de réconciliation national appelé de ses vœux par le Président hors mandat Joseph Kabila issu de l’accord pour contribuer à l’organisation des élections générales avant fin 2017. Le ministre d’Etat au Budget, Pierre Kangudia Mbayi, est l’unique membre de l’UNC présent au gouvernement. Il doit quitter ses fonctions sous peu.

 

« A ce jour la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) n’a toujours pas publié le calendrier électoral conformément à l’accord de la Saint Sylvestre », poursuit le communiqué. « Je respecte le choix de l’UNC, mais je note que, déjà à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa en octobre 2016, l’UNC savait bel et bien qu’il était difficile de tenir le délai du 31 décembre », a répondu le secrétaire général de la majorité présidentielle et président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Publié le 24 octobre 2017 à 10 h 10 min par La Rédaction

Laisser un commentaire