L’étau se resserre autour de Diane Rwigara

L’étau se resserre autour de Diane Rwigara

Diane Rwigara, une des principales figures de l’opposition rwandaise, est dans le collimateur de la Justice. La jeune femme vient d’être inculpée pour « incitation à l’insurrection » et fait suite à une garde à vue fin septembre. Les accusations d’évasion fiscale qui ont alimenté la rubrique judiciaire ont finalement été abandonnées contre la famille Rwigara. Une maigre consolation face à des ennuis judiciaires qui sont de nature politique à en croire Diane Rwisgara.

 

Une période estivale difficile s’achève, mais l’automne apporte de nouveaux ennuis pour la famille Rwigara. Diane Rwigara, sa sœur et sa mère avaient été entendues dans une affaire d’évasion fiscale. Après une perquisition et plusieurs auditions, les charges ont été abandonnées, mais cette bonne nouvelle en cache une beaucoup moins positive puisque Diane Rwigara et ses deux proches sont accusés d’ « incitation à l’insurrection ». Interrogées récemment après avoir dû subir de nombreuses auditions, l’opposante a déclaré : « Je suis punie pour m’être levée contre l’oppression et dire ce que je pense ».

 

Diane Rwigara est l’une des principales figures de l’opposition au président Kagamé. Sa tentative de briguer la présidence de la République en août dernier s’est soldée par un échec, n’ayant même pas eu le droit de prendre part à l’élection. La famille Rwigara est elle réellement dans le collimateur du pouvoir ? Si la question se pose, il ne fait aucun doute que les relations sont troubles entre Paul Kagamé et la famille de celui qui a soutenu financièrement avant son arrivée au pouvoir en 1994. Mort dans un accident de voiture en 2015, le patriarche de la famille Rwigara a laissé un vide comblé par sa fille Diane. Cette dernière n’a d’ailleurs jamais caché qu’elle ne croyait pas en la thèse de l’accident de la route. Quel avenir (politique) pour Diane Rwgara ?

Publié le 5 octobre 2017 à 10 h 01 min par La Rédaction

Laisser un commentaire