Crise au Cameroun : Au moins 17 morts lors des manifestations du 1er Octobre 2017

Crise au Cameroun : Au moins 17 morts lors des manifestations du 1er Octobre 2017

Des violences en périphérie du grand rassemblement pour l’indépendance dans les deux régions anglophones de l’ouest du Cameroun ont causé au moins 17 morts.

 

Au moins 17 personnes ont été tuées dimanche dans les deux régions anglophones du Cameroun, en marge de la proclamation symbolique d’ « indépendance » par des séparatistes – un bilan établi lundi par Amnesty International. Ces derniers, qui reprochent à la majorité francophone de les laisser au ban de la société, souhaiter marquer le coup en cet anniversaire symbolique de l’unification du pays. A noter que 5 personnes ont perdu la vie dans une tentative d’évasion dans une prison de Kumbo.

 

Sisiku Ayuk, « président » de ce nouvel « Etat » que les séparatistes veulent appeler l’« Ambazonie » avait dirigé une grande marche au départ du quartier Travellers de Bamenda. Soldats et policiers ont tenté de les disperser avec des gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles. En outre, des militants anglophones ont dénoncé sur les réseaux sociaux des arrestations, menées selon eux dimanche et lundi aux domiciles de séparatistes. L’ampleur de ces arrestations restait lundi difficile à établir.

Publié le 3 octobre 2017 à 10 h 13 min par La Rédaction

Laisser un commentaire