Une rentrée compromise pour le Cameroun anglophone

Une rentrée compromise pour le Cameroun anglophone

Après une rentrée scolaire fébrile, la reprise universitaire camerounaise est repoussée dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun, les deux régions anglophones, sur fond de crise.

 

La rentrée académique « aura lieu officiellement le 26 septembre 2017 dans les universités d’Etat et les instituts privés d’enseignement supérieur, à l’exception des universités de Buea (sud-ouest) et de Bamenda (nord-ouest) », selon un communiqué du cabinet du Premier ministre. En annonçant ce décalage dans le calendrier académique officiel, Yaoundé, prend acte des remous qui agitent les deux régions du pays depuis novembre 2016.

 

Le Cameroun est en effet toujours en proie à des revendications socio-politiques portées par sa communauté anglophone  – environ 20% des 22 millions de Camerounais – qui se considère politiquement sous-représentée. Vendredi, des manifestations d’indépendantistes réunissant des milliers de personnes avaient eu lieu dans ces deux régions. Certains séparatistes anglophones veulent même proclamer symboliquement leur indépendance le 1er octobre, date de la réunification des parties anglophones et francophone du Cameroun.

Publié le 26 septembre 2017 à 13 h 17 min par La Rédaction

Laisser un commentaire

Read also