Un nombre de réfugiés sans précédent chassés par les violences en Centrafrique

Un nombre de réfugiés sans précédent chassés par les violences en Centrafrique

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est dite vivement préoccupée par la poursuite des violences en République centrafricaine (RCA), qui provoque de nouveaux déplacements massifs.

 

Le nombre de réfugiés et de déplacés ayant fui les violences en Centrafrique a atteint son « plus haut niveau », avec 1,1 million de personnes sur 4,5 millions d’habitants, a indiqué l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR). La Centrafrique compte désormais 513.676 réfugiés dans les pays voisins, avec des afflux récents en République démocratique du Congo, et « quelques 600 000 déplacés à l’intérieur du pays », peut-on lire dans un rapport publié vendredi. Selon le HCR, jamais les déplacements de populations n’avaient atteint une telle ampleur.

 

Entre janvier et septembre, 200.000 nouvelles personnes ont été forcées de fuir leur domicile en raison d’un regain de violences. Malgré l’arrivée des casques bleus de la Minusca, qui ont pris le relais de la force française Sangaris, personne ne semble en mesure d’assure run retour au calme dans plusieurs régions, et l’Onu redoute que la situation ne débouche sur un nouveau conflit majeur. Pour rappel, les violences actuelles font suite à la prise du pouvoir par les rebelles musulmans de la Séléka, en mars 2013, et les affrontements qui ont suivi avec les miliciens chrétiens anti-balaka.

Publié le 18 septembre 2017 à 14 h 25 min par La Rédaction

Laisser un commentaire