Vers une sortie de crise pour la Fécafoot ?

Vers une sortie de crise pour la Fécafoot ?

Alors que la CAN 2019 semble être de plus en plus compromise, la Fédération camerounaise de football traverse une crise majeure qui a entraîné, il y a plusieurs semaines, la démission de son président. Un comité de normalisation vient d’être nommé et aura la lourde charge de remettre sur pied une Fédération rongée par les dissensions et qui s’est perdue au grand dam du football camerounais.

 

Les dés sont jetés. Le comité de normalisation est finalement en place après des tractations intenses en coulisses. Avocat de son état, maître Dieudonné Happi devient président de ce comité et est secondé par une autre avocate en la personne de maître Marcelle Denise Ambono. Ces deux figures du barreau ainsi que les autres membres du comité auront la tache de mettre de l’ordre dans les écuries d’Augias qu’est devenue la Fécafoot. En plus de la gestion des affaires courantes, le comité doit s’assurer que la Fécafoot entre bien en conformité avec les règles de la FIFA et de la législation camerounaise. Il est également attendu une refonte des statuts des ligues régionales et départementales ainsi que l’organisation d’un nouveau comité exécutif devant diriger la Fécafoot.

 

Le travail ne manque donc pas et devra être fait dans un laps de temps de six mois car la mission du comité de normalisation prendra fin le 28 février 2018. Une première rencontre entre le comité et le ministère camerounais des Sports a déjà eu lieu et doit donner le coup d’envoi d’une mission de secours d’urgence. La Fécafoot est en miettes, et les coups de semonce contre l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun s’accumulent. Les instances du football ont perdu la face et le danger guette pour un pouvoir camerounais qui a promis à ses citoyens la tenue de la CAN 2019. La réussite du comité d’organisation est une priorité pour les camerounais et l’ensemble de leurs dirigeants.

Publié le 11 septembre 2017 à 8 h 01 min par La Rédaction

Laisser un commentaire