Gabon : les leaders de l’opposions contraints à rester sur le sol national

Gabon : les leaders de l’opposions contraints à rester sur le sol national

Le principal opposant au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, Jean Ping, ainsi que les principaux leaders de l’opposition à l’instar de l’ancien Premier ministre Casimir Oyé Mba, ont été frappés d’une interdiction de sortie du territoire.

 

Les principaux ténors du parti d’opposition gabonaise pour la Coalition la Nouvelle République (CNR), principal soutien de Jean Ping, candidat malheureux aux élections présidentielles de l’année dernière, se sont vs frappés d’une interdiction de quitter le territoire. Outre Jean Ping lui-même, ’ex-premier ministre Casimir Oye Mba et le professeur Albert Ondo Ossa, entre autres. À en croire le ministère de l’intérieur, cette mesure intervient en réponse aux multiples appels à l’insurrection et à la rébellion de Jean Ping.

 

« Cette mesure est consécutive aux propos séditieux de Jean Ping tenus le 18 août 2017 quand il appelait au trouble à l’ordre public, à la rébellion et à l’insurrection » a expliqué e porte-parole du ministère de l’Intérieur, Jean-Eric Nziengui Mangala. Ce dernier avait en effet appelé les Gabonais à « se lever comme un seul homme pour marquer solennellement (son) arrivée au pouvoir ». Jean Ping conteste en effet toujours sa défaite, et accuse son rival d’avoir commis des fraudes lors de la présidentielle.

Publié le 6 septembre 2017 à 9 h 37 min par La Rédaction

Laisser un commentaire