Coulée de boue en Ituri : le gouvernement réagit enfin

Coulée de boue en Ituri : le gouvernement réagit enfin

Dix jours après la coulée de boue meurtrière qui a emporté au moins 140 personnes en Ituri, le gouvernement de la RDC a finalement envoyé sur place le ministre de l’Intérieur afin de se constater les dégâts et d’assurer les familles endeuillées du soutien de l’Etat dans cette difficile épreuve. Une venue bien tardive qui a été critiquée. Le bilan exact reste toujours inconnu alors que les premières funérailles ont eu lieu.

 

140 morts selon le dernier bilan provisoire et la crainte de découvrir une nouvelle centaine de cadavres sous la boue et les décombres. Le 16 août dernier, une vaste coulée de boue emportait tout sur son passage. Malgré les appels répétés de la population de Tara, les secours et aides de l’Etat ont mis énormément de temps à venir sur place et le ministre de l’Intérieur, Ramazani Shadari, est arrivé dix jours après la catastrophe. Venu avec pour message principal, celui d’un soutien sans faille du gouvernement, le ministre a essuyé des critiques de survivants qui déplorent une réaction trop tardive et qui a empêché le sauvetage de plusieurs victimes.

 

Les 190 orphelins recensés ont reçu un kit scolaire à l’approche de la rentrée tandis que 200 dollars par famille de victime ont été donnés afin de payer une sépulture digne. Selon les autorités locales, une centaine d’autres corps pourraient encore être prisonniers de la boue et des gravas. La situation sanitaire est donc préoccupante, car les épidémies pourraient se déclarer et se diffuser rapidement. Un centre de la Croix Rouge a reçu du matériel de la part du pouvoir central et les lieux de la catastrophe vont être désinfectés sous peu. Le temps presse pour des autorités congolaises prises en défaut avec une coulée de boue très meurtrière qui rappelle celle de 2010 dans l’Est du pays où une quarantaine de morts et de disparus étaient à déplorer.

Publié le 28 août 2017 à 10 h 05 min par La Rédaction

Laisser un commentaire