Fin de partie pour Tombi A Roko à la Fécafoot

Fin de partie pour Tombi A Roko à la Fécafoot

Le temps s’assombrit pour la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Après les forts doutes émis par la CAF sur sa capacité à organiser la CAN 2019, c’est au tour de Tombu A Roko, président de la Fécafoot d’entrer dans l’œil du cyclone. La FIFA a invalidé son élection de 2015 et l’oblige à quitter ses fonctions. Un comité de normalisation va être mis en place avec l’objectif de redonner des couleurs à une Fédération en crise.

 

Tombi A Roko, n’est plus le président de la Fécafoot. Son élection contestée par quelques uns a finalement été invalidée par la FIFA. Sur son site officiel, cette dernière explique  que « cette décision est liée d’une part à la confirmation par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du jugement de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun, laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené à l’élection en 2015 de l’actuel comité exécutif de la FECAFOOT et, d’autre part, aux récentes tentatives infructueuses de la FIFA visant à rapprocher les différentes parties prenantes du football camerounais et ainsi sortir de l’impasse ».

 

Notamment contesté par Abdouraman Hamadou, président de l’Étoile filante de Garoua, Tombi A Roko fait donc ses valises et devra attendre plusieurs mois avant de connaître le nom de son successeur. Des élections vont avoir lieu et seront chapeautées par le comité de normalisation prévue par la FIFA. Les membres de ce comité ne pourront pas se présenter lors de l’élection. Cette réorganisation est un nouveau coup dur dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Le Cameroun a déjà essuyé de graves critiques de la part de la CAF et la perte de son président signe un nouveau malaise qui ne devrait pas arranger les difficultés organisationnelles qui plombent la réussite possible d’une compétition attendue de tous les Africains.

Publié le 25 août 2017 à 7 h 30 min par La Rédaction

Laisser un commentaire