Vers des « hotspots » français au Tchad ?

Vers des « hotspots » français au Tchad ?

Alors que les vagues migratoires venues d’Afrique continuent de soulever beaucoup d’hostilités en Europe et en France, Paris réfléchit à un système de « hotspots » dans plusieurs pays du continent africain. L’idée est de faire le tri le plus vite possible entre les réfugiés qui ont vocation à venir s’installer en France et les migrants économiques qui ont grossi les rangs des malheureux qui tentent chaque jour de traverser la Méditerranée au péril de leur vie.

 

Nouvellement mis en place, le gouvernement d’Edouard Philippe entend bien donner une réponse forte et différente à la pression migratoire venue d’Afrique. Les politiques mises en place jusqu’alors en France n’ont pas eu d’effet positif et les demandeurs d’asile et autres migrants économiques s’entassent dans des conditions effroyables dans les rues de plusieurs villes françaises dont Paris et Calais. Ainsi, le gouvernement a fait savoir par la voix de son ministre de l’Intérieur que des « hotspots » allaient être créés au Niger et peut-être au Tchad.

 

Ces « hotspots » ne sont qu’un nouveau terme pour désigner des centres d’examen des demandes d’asile. L’idée est de faire le tri entre tous les aspirants à une venue en France au plus près de leur pays et sans prendre le risque de traverser une mer Méditerranée qui rejette chaque jour les corps de celles et ceux qui sont morts dans l’espoir de vivre une meilleure vie. Le ministre français de l’Intérieur espère que la Libye pourra, à terme, accueillir plusieurs de ces centres lorsque la situation sécuritaire le permettra. En attendant, le Niger semble tenir la corde et des discussions ont lieu entre autorités françaises et tchadiennes dans la perspective de monter un ou plusieurs centres. Quelles contreparties pour le Tchad ? Nul ne le sait encore, mais il est évident que N’Djamena devrait vendre cher sa collaboration dans un dossier aussi brûlant pour Paris.

Publié le 10 août 2017 à 10 h 00 min par La Rédaction

Laisser un commentaire