Pour l’ONU, la détention de Yves Michel Fotso n’est pas arbitraire

Pour l’ONU, la détention de Yves Michel Fotso n’est pas arbitraire

Un groupe d’experts de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a statué sur la détention de l’ancien dirigeant de Camair Yves Michel Fotso. Pour l’organisation, « il ne s’agit pas d’un cas de détention arbitraire ».

Le Groupe de travail de l’Onu sur la détention arbitraire a publié le résultat de son étude sur le cas Yves Michel Fotso, vendredi, 28 juillet, sur le site du Comité des droits de l’homme de l’organisation. Pour rappel, le Tribunal de grande instance du Mfoundi avait condamné Yves Michel Fotso à 25 ans d’emprisonnement, en septembre 2012, pour le détournement de 21 milliards de FCFA dans le cadre de l’« affaire Albatros ».

D’après la justice, ces détournements, ont eu lieu dans le cadre de l’achat avorté en 2001, de l’avion présidentiel et de sa gestion de la société Camair.

« Vous avez dans l’affaire Fotso deux affaires : une affaire liée à l’avion présidentiel et une affaire liée à la compagnie aérienne camerounaise. Dans l’affaire relative à l’avion présidentiel, monsieur Mafara Yaya était aussi impliqué », a précisé le groupe de travail, avant de conclure que les « circonstances ne permettaient pas de conclure à une détention arbitraire ». « L’affaire est close » pour l’ONU.

Publié le 2 août 2017 à 7 h 45 min par La Rédaction

Laisser un commentaire