Pour sortir de la crise pétrolière, Brazzaville se tourne vers le tourisme

Pour sortir de la crise pétrolière, Brazzaville se tourne vers le tourisme

Longtemps dépendant du pétrole – qui représente à lui seul 60% du PIB du le Congo – le pays veut s’appuyer sur le tourisme pour soutenir ses efforts de diversification.

 

Les premières assises nationales du tourisme se sont tenues du 17 au 18 juillet à Brazzaville. Elles devaient servir de socle aux efforts déployés par le pays pour s’ouvrir au tourisme. Les participants ont suggéré l’ouverture des capitaux aux entreprises, la mise en place d’une politique de visas électroniques et des campagnes de sensibilisation sur l’importance du tourisme dans le développement des économies locales.

 

Longtemps resté mineur dans les objectifs globaux de développement du pays, le tourisme se profile désormais comme une composante clé de la stratégie de diversification économique du Congo. Le Congo ambitionne de faire passer sa part du PIB de 3% à 10% à l’horizon 2021 grâce à un renforcement du secteur. « Par rapport à ce plan directeur, sur les cinq ans qui suivent il nous faut, tel que nous l’avons chiffré, plus de 17,6 milliards de FCFA. Tout est chiffré parce que chaque projet répond à un coût », affirme Arlette Soudan-Nonault, ministre du Tourisme et des Loisirs.

Publié le 19 juillet 2017 à 17 h 03 min par La Rédaction

Laisser un commentaire