Mort de l’évêque Bala : l’épiscopat saisit la justice

Mort de l’évêque Bala : l’épiscopat saisit la justice

Un mois et demi après la mort de l’évêque Jean-Marie Benoit Bala, l’église camerounaise a décidé de porter plainte contre X pour contester l’avis du procureur, qui a conclu d’une noyade. L’évêque de Bafia avait été retrouvé mort dans une rivière du centre du pays.

 

La Conférence des évêques du Cameroun a annoncé lundi 17 juillet vouloir se constituer « partie civile » et envisager « de porter plainte contre X pour l’assassinat de Mgr Jean Marie Benoît Bala », évêque de Bafia. Le 2 juin, le corps de cet évêque de 58 ans avait été repêché dans les eaux du fleuve Sanaga, 48 heures après sa disparition. « Ce dossier sera confié à un collège d’avocats qui nous représentera désormais dans la recherche de la vérité », ont-ils précisé.

 

Pour les évêques, il s’agit de contredire le procureur saisie l’affaire qui avait estimé que « la noyade [était] la cause la plus probable du décès ».  L’autopsie n’aurait en effet révélé aucune trace de violence sur son corps. Une thèse contredite par les évêques camerounais, qui avaient dénoncé dès le 13 juin dernier « un assassinat brutal » et « un crime odieux et insupportable ». C’est la première fois que l’Eglise catholique du Cameroun hausse ainsi ouvertement le ton.

 

Par ailleurs, l‘épiscopat a affirmé avoir réceptionné lundi le corps du défunt et décidé de l’organisation de ses obsèques les 2 et 3 août à Bafia (centre), où l‘évêque officiait.

Publié le 19 juillet 2017 à 15 h 55 min par La Rédaction

Laisser un commentaire