Décès de Mgr Bala : l’épiscopat camerounais porte plainte contre X

Décès de Mgr Bala : l’épiscopat camerounais porte plainte contre X

Le décès de Mgr Jean-Marie Benoît Bala, évêque de Bafia continue de créer des remous. L’épiscopat camerounais vient d’annoncer son intention de « porter plainte contre X pour assassinat ». Retrouvé mort dans le fleuve Sanaga deux jours après sa disparition mystérieuse, Mgr Bala serait décédé par noyade selon le procureur de la République. Une thèse que réfute le clergé catholique qui rappelle que la première autopsie faisait état d’aucune trace d’eau dans les poumons…

 

La vérité doit éclater coûte que coûte. Tel est le message qu’entend faire passer l’épiscopat camerounais six semaines après le décès d’un des siens, Mgr Jean-Marie Benoît Bala. Retrouvé mort noyé deux jours après sa disparition, l’évêque de Bafia aurait été victime d’un assassinat. Une thèse soutenue par la hiérarchie catholique qui a souligné la mort étrange et toujours non élucidée d’un autre évêque. Selon la version du procureur en charge de cette affaire, Mgr Bala est mort par noyade dans le fleuve Sanaga après avoir laissé un mot annonçant laconiquement (selon interprétation) qu’il allait mettre fin à ses jours.

 

Toutefois, ce mot « Je suis dans l’eau » griffonné à la hâte n’annonce pas un suicide imminent et nul n’a encore prouvé qu’il s’agit bien d’un message écrit par le défunt juste avant de disparaître dans les eaux. Pire, des traces de sévisses ont été constatées lorsque le corps a finalement été repêché et il n’y avait pas d’eau dans les poumons, ce qui exclut de fait une mort par noyade. Pourtant, le procureur avance cette thèse contre toute attente et donne ainsi le sentiment que le pouvoir essaie de cacher une réalité bien plus sordide. C’est pourquoi, l’épiscopat a décidé de porter plainte pour assassinat dans les jours qui viennent. Cette démarche met un peu plus la pression sur les enquêteurs et illustre la volonté des Catholiques camerounais de ne pas vouloir se laisser faire malgré les pressions et les possibles meurtres dont ils sont victimes.

 

Mgr Bala sera inhumé le 3 août prochain dans son diocèse de Bafia. Espérons que la justice des hommes ne prenne pas trop de temps avant de rendre un verdict clair et juste. Ceux qui ont mis fin au jour de cet évêque aimé de ses fidèles auront aussi à répondre devant Dieu si tel est bien un assassinat dont il est question.

Publié le 18 juillet 2017 à 10 h 19 min par La Rédaction

Laisser un commentaire