Nouvelle attaque contre à commissariat à Kinshasa

Nouvelle attaque contre à commissariat à Kinshasa

Le commissariat de Matonge (Kinshasa) a été victime d’une attaque organisée hier après-midi. « Un groupe de bandits » lourdement armé a échangé des tirs nourris pendant trente minutes avec la police. Selon les forces de sécurité, un assaillant a été tué et plusieurs ont été arrêtés, mais certains auraient réussi à s’évader. Cette nouvelle attaque intervient dans un contexte global tendu et à la veille des célébrations de la fête d’indépendance de la République démocratique du Congo.

 

La sécurité continue d’être fortement remise en cause à Kinshasa où le commissariat de Matonge a été attaqué par « un groupe de bandits » pour reprendre la formulation du communiqué de la police publié en soirée. Un assaillant a été tué au cours des échanges de tirs qui ont duré une trentaine de minutes selon des habitants interrogés par les médias locaux. Pris par surprise, les effectifs de police ont sur répondre avec efficacité et trois assaillants ont été capturés. Quatre policiers dont trois officiers ont été blessés.

 

On déplore toutefois la fuite des individus qui avaient été capturés. Pour l’heure actuelle, aucune information quant à la nature du groupe n’a été donnée et aucune revendication n’est parvenue aux autorités ou aux médias. Il s’git d’une nouvelle attaque contre un commissariat. D’autres bâtiments publics et gardiens de la paix ont déjà été pris pour cible au cours de ces dernières semaines. Les tensions autour du président Kabila dont le mandat s’est terminé en décembre dernier, mais qui n’a toujours pas quitté le pouvoir faute d’élection ne sont certainement pas étrangères à cette violence inacceptable. Il est aussi utile de relever que cet assaut a lieu la veille de la 57e célébration de l’indépendance de la RDC. Un pays aujourd’hui en proie à des incertitudes politiques et sécuritaires croissantes. L’enquête pourra certainement dire rapidement qui est derrière cette attaque.

Publié le 30 juin 2017 à 10 h 04 min par La Rédaction

Laisser un commentaire