Le HCR demande 65 millions dollars pour gérer les flux de réfugiés congolais en Angola

Le HCR demande 65 millions dollars pour gérer les flux de réfugiés congolais en Angola

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés peine à faire face à l’arrivée en Angola croissante de réfugiés en provenance de la République démocratique du Congo.

 

Depuis avril, des flux ininterrompus de réfugiés quittent le République démocratique du Congo pour l’Angola. 30.000 réfugiés sont déjà arrivés dans la seule province de Lunda Norte. Chassés par les tensions intercommunautaires et les affrontements les milices et les forces armées congolaises dans la région du Kasaï, auparavant pacifique, a provoqué le déplacement de dizaines de milliers de personnes, dans le pays et à ses frontières.

 

Selon des estimations des Nations Unies, le nombre de réfugiés pourrait atteindre 50 000. « Les réfugiés traumatisés ont besoin d’une aide d’urgence », s’alarme Valentin Tapsoba, Directeur du Bureau Afrique du HCR. « L’Angola offre un accueil chaleureux, mais les centres d’accueil pour les réfugiés sont pleins, au-delà de leurs capacités, et les services de base ne peuvent pas être maintenus sans un soutien immédiat des bailleurs de fonds ».

 

Le HCR estime les besoins financiers pour faire face à cette crise à 35 millions dollars d’ici la fin de l’année. Cependant, le maintien de la mission ne sera pas possible sans davantage de fonds.

Publié le 13 juin 2017 à 13 h 19 min par La Rédaction

Laisser un commentaire