Attaque meurtrière à la prison de Beni

Attaque meurtrière à la prison de Beni

L’insécurité augmente dangereusement en République démocratique du Congo depuis plusieurs mois. Le dernier épisode de cette montée des troubles est pour le moins spectaculaire puis plus de 900 détenus de la prison de Beni se sont évadés suite à une attaque par des hommes armés encore non identifiés. Le dernier bilan fait état de 11 morts.

 

Ce dimanche 11 juin 2017 va rester pendant longtemps dans les mémoires de la République démocratique du Congo. En effet, des hommes armés ont attaqué la prison de centrale de Kangbayi de Beni (Nord-Kivu) et onze morts (bilan provisoire) sont à déplorer dont 8 du côté des forces de l’ordre. Au-delà du carnage humain, cette attaque trouve un large écho dans le pays puisque ce sont environ 930 détenus qui ont pu prendre la poudre d’escampette. Les cellules ne retiennent plus qu’une trentaine de détenus – tous des militaires.

 

Ce n’est malheureusement pas la première attaque de ce type en RDC. Le pays a connu un épisode semblable le 17 mai dernier à la prison principale de Kinshasa où de nombreux détenus avaient profité d’une attaque bien organisée de l’extérieur pour fuir. Rebelote deux jours plus tard où plusieurs dizaines de détenus étaient parvenus à s’échapper d’un autre établissement carcéral situé à 40 kilomètres de la capitale. Samedi, un commissariat et un bâtiment de justice à Kinshasa avaient déjà été pris pour cible et une policière avait trouvé la mort.

 

Si le groupe d’assaillants n’a pas encore été formellement identifié, les soupçons se portent sur les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) dont plusieurs dizaines de membres se trouvaient incarcérés dans la prison centrale de Beni. Le groupe avait d’ailleurs menacé de s’en prendre à la prison. Le chaos s’instaure peu à peu en République démocratique du Congo et le seul couvre feu imposé à Beni aura bien du mal à ramener la loi et l’ordre dans le pays.

Publié le 12 juin 2017 à 10 h 00 min par La Rédaction

Laisser un commentaire