La tension monte entre l’UE et Bujumbura

La tension monte entre l’UE et Bujumbura

La semaine qui s’achève aura été électrique entre la capitale burundaise et Bruxelles. Le gouvernement du Burundi a accusé, dans un communiqué, l’Union européenne de financer des activistes qui viseraient à la déstabilisation du pays. Après deux jours d’attente, Bruxelles a enfin réagi en assurant que l’argent versé à certains activistes ou ONG ne dépassent en rien les missions habituelles auxquelles s’astreint l’UE dans le cadre de la promotion des droits de l’Homme à travers le monde. La tension n’a jamais été aussi forte.

 

Le 5 juin, un coup de tonnerre retentit à Bujumbura et se fait même entre jusqu’aux confins de l’Union européenne. La source de ce bruit n’est autre qu’un communiqué du gouvernement dans lequel les attaques contre Bruxelles ne sont plus du tout voilées. Selon des documents réunis par les autorités burundaises, l’Union européenne a procédé à des financements à l’endroit de personnes physiques ou morales impliquées dans la déstabilisation de la République du Burundi, et actuellement sous mandat d’arrêt international émis par la justice burundaise » rendant « probable [l’] implication de l’UE dans la déstabilisation des institutions républicaines du Burundi, notamment la tentative de changement de régime au Burundi ».

 

Après un silence énigmatique suite à ces franches accusations, l’UE a répondu également par communiqué et « récuse les fausses accusations de volonté de déstabilisation du Burundi ». Les accusations viennent d’« une interprétation volontairement erronée d’un programme de soutien aux défenseurs des droits de l’homme ». Le communiqué souligne aussi que « tout règlement durable de la crise au Burundi doit prendre en compte les violations des droits de l’homme en cours et passées, et la protection des personnes et organisations qui œuvrent dans ce sens ». Autrement dit, les sommes versées à des activistes et ONG sont justifiées selon Bruxelles et ne visent pas à mettre en péril un régime burundais de plus en plus isolé.

Publié le 9 juin 2017 à 10 h 08 min par La Rédaction

Laisser un commentaire