Moïse Katumbi porte plainte devant l’ONU

Moïse Katumbi porte plainte devant l’ONU

L’ancien gouverneur du Katanga a déposé une plainte au bureau des Nations unies à Genève, contre l’actuel président de la République démocratique du Congo. Il accuse le gouvernement congolais de s’acharner contre sa personne et ses proches.

 

Moïse Katumbi, ténor de l’opposition contraint à l’exil, s’est rendu au Bureau de Nations Unies à Genève afin de saisir le Comité des droits de l’homme. Il a déposé une plainte contre l’actuel gouvernement. D’après son avocat, Maître Dupond-Moretti, « cette requête a été déposée après que toutes les voies de recours internes n’ont pas pu être exercées parce que de facto on a interdit à Moïse Katumbi de pouvoir le faire. »

 

« C’est une démarche extrêmement importante engagée par le président Moïse Katumbi pour défendre ses droits, mais également – derrière lui – défendre les droits de tous les Congolais et toutes les Congolaises qui sont victimes de l’arbitraire en République démocratique du Congo », a commenté   Olivier Kamitatu, porte-parole de l’opposant.

 

Harcelé physiquement (il est blessé lors d’une manifestation), poursuivi pour une « atteinte à la sûreté de l’Etat » farfelue, Katumbi est contraint quitter son pays en mai 2016. Une seconde procédure a été enclenchée contre lui depuis, au prétexte d’une obscure histoire d’immeuble acquis par sa famille il y a plus de quarante ans.

Publié le 7 juin 2017 à 13 h 42 min par La Rédaction

Laisser un commentaire