Jean Ping refuse toujours de dialoguer avec Ali Bongo

Jean Ping refuse toujours de dialoguer avec Ali Bongo

Pas question pour l’opposant Jean Ping d’accepter l’invitation au dialogue que lui a faite Ali Bongo. Il a même demandé vendredi une « médiation internationale » pour « rétablir la vérité » du scrutin présidentiel de 2016.

 

Vendredi 2 juin, lors d’une allocution à son domicile, Jean Ping a procédé à un recadrage, alors que plusieurs de ses soutiens se rapprochent du pouvoir en place. Le « président élu » du Gabon, en présence d’Alexandre Barro Chambrier, Didjob Divungi et Jean-François Ntoutoume Eman, a écarté toute possibilité de dialogue avec Ali Bongo Ondimba, son rival lors de la présidentielle de l’automne dernier.

 

« Je refuse de dialoguer avec ce monstre. Je ne veux pas trahir le mandat que le peuple gabonais m’a librement confié », a-t-il tempêté. Ce dernier est allé plus loin, en renouvelant un appel appuyé à la communauté internationale « pour une médiation en vue de rétablir la vérité du scrutin du 27 août 2016 que j’ai remporté. »

 

« C’est aujourd’hui une vérité que le prétendu dialogue d’Angondjè est également un échec. La preuve, rien ne change, on prend les mêmes et on recommence comme auparavant », a ajouté Jean Ping, avant d’estimer que le Gabon était « confronté à la pire tragédie de son histoire. » Dans sa conclusion l’opposant a tout de même a parlé d’une « nécessaire réconciliation nationale », mais seulement autour de sa victoire électorale.

Publié le 7 juin 2017 à 14 h 00 min par La Rédaction

Laisser un commentaire