Le Congo s’offre un nouveau parlement

Le Congo s’offre un nouveau parlement

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a lancé ce lundi à Brazzaville les travaux de construction d’un nouveau siège du Parlement. La Chine s’est engagée à financer cette construction à travers un don de 34 milliards FCFA (environ 58 millions $).

 

Le Président congolais Denis Sassou Nguesso a officiellement posé la première pierre du chantier du futur parlement congolais lundi 22 mai à Brazzaville. Les travaux de construction ainsi initiés devraient s’étaler sur près de 40 mois.

 

« Ce projet participe à ouvrir la ville capitale à la modernité, et reste un des plus grands projets de coopération réalisés par la Chine en Afrique au sud du Sahara sous forme de don », s’est réjoui Jean-Jacques Bouya, ministre de l’Aménagement du territoire.

 

Le coût global des travaux de construction se chiffre à 34 milliards 492 millions 640 mille francs CFA. Le chantier recouvre une superficie totale de 4,5 hectares. » En outre, le plan de masse prévoit une surface bâtie de 24408 mètres carrés dont 23997 en superstructures et 411 mètres carrés en infrastructures.

 

« J’espère que cet investissement chinois n’aura pas à l’avenir un impact sur la dette du Congo qui a déjà explosé », déclare pour sa part l’opposant Clément Miérassa, président du Parti social-démocrate congolais.

Publié le 23 mai 2017 à 9 h 31 min par La Rédaction

Laisser un commentaire