Eto’o offre un pavillon mère-enfant à l’hôpital de Douala

Eto’o offre un pavillon mère-enfant à l’hôpital de Douala

Samuel Eto’o, légende vivante au Cameroun, vient d’écrire une nouvelle page de son histoire d’amour avec son pays. La star du ballon rond – toujours en activité – a annoncé un don de 700 millions de FCFA afin de construire un pavillon mère-enfant à l’hôpital de Douala. Une infrastructure très moderne qui devrait faire reculer la mortalité infantile dans la capitale économique camerounaise. Eto’o est plus qu’un joueur de football, il est un ambassadeur de la paix et du bien-être des Camerounais.

 

Le personnel soignant de l’hôpital de Douala peut se réjouir. Un ange-gardien nommé Samuel Eto’o s’est penché sur le sort et a fait un don de 700 millions de FCFA afin d’ouvrir un nouveau pavillon destiné aux urgences pédiatriques. Le centre a été délivré lundi dernier en présence du ministre camerounais de la Santé publique, André Mama Fouda. Ce centre dispose d’une quarantaine de lits et va permettre « de réduire considérablement le taux de mortalité infantile et va favoriser une prise en charge efficace de l’urgence en pédiatrique » selon le ministre.

 

Samuel Eto’o est devenu au fil de sa carrière une référence mondiale du football et fait partie des joueurs les mieux payés depuis une décennie. Mais celui qui a grandi à Douala n’a pas oublié ses racines et a « décidé de mener des actions à apporter ne serait-ce qu’une modeste contribution à notre société ». Son geste plus que significatif n’a pas laissé insensibles les autorités de la ville. Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntoné Ntoné, lui a remis la clé qui le fait entrer parmi les citoyens d’honneur de la grande cité camerounaise.

 

Samuel Eto’o s’était déjà distingué à plusieurs reprises pour ses élans de générosité. Il avait notamment offert une montre d’une valeur de 33 000 euros à tous ses coéquipiers de l’équipe nationale qui s’étaient qualifiés pour la Coupe du monde de football de 2010.

Publié le 10 mai 2017 à 8 h 58 min par La Rédaction

Laisser un commentaire