La Camerounaise Vera Songwe prend la tête de la Commission économique pour l’Afrique

La Camerounaise Vera Songwe prend la tête de la Commission économique pour l’Afrique

L’économiste camerounaise Vera Songwe a été nommée par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) António Guterres comme Secrétaire exécutive de la CEA. Elle devient la première femme à occuper ce poste.

 

L’ancienne directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal (2011-2015), Vera Songwe, a été nommée par le nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la tête de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA). Forte d’une expérience de près de 20 ans (1998) à la Banque mondiale, elle était depuis 2015, elle est la représentante-résidente de la Société financière internationale (SFI), une filiale du groupe.

 

Âgée de 42 ans, l’économiste camerounaise remplace le bissau-guinéen Carlos Lopes six mois après sa démission. À ce titre, elle se chargera d’accompagner les gouvernements africains dans leurs politiques de développement. Une succession délicate : ce dernier avait, par son charisme et son ton parfois provocateur – notamment à propos du Franc CFA – fait un nom pour l’institution. Son style « très directif » devrait assurer une continuité de ton.

 

Pour rappel, la CEA est composée de 54 États membres, chargée d’appuyer le développement économique et social de ses États membres, d’encourager l’intégration régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique.

Publié le 27 avril 2017 à 8 h 53 min par La Rédaction

Laisser un commentaire