Crise anglophone : Trois évêques au tribunal

Crise anglophone : Trois évêques au tribunal

Trois dignitaires de l’église catholique camerounaise sont appelés à comparaître vendredi devant la justice pour incitation à la grève des écoliers.

 

Trois évêques ont été sommés de comparaître, vendredi 21 avril, devant un tribunal de Bamenda pour leur rôle éventuel dans la grève des écoles anglophones au Cameroun. Les plaignants – un groupe de parents d’élèves – reproche aux dignitaires religieux, et ainsi qu’à trois directeurs d’établissement catholiques, d’avoir appelé la population à la mobilisation pacifique. Les parties civiles, réclament 150 milliards FCFA de dommages et intérêts.

 

Pour Maitre Richard Ndé l’avocat de l’archevêque de la ville frondeuse camerounaise de Bamenda (Nord-Ouest), Cornelius Fontem Esua, son auxiliaire, Michael Miabesue Bibi et l’évêque du diocèse de Kumbo, Georges Nkuo, l’accusation est mensongère. « Le procès pour moi est un peu politique parce qu’au fond on a rien dans nos dossiers. Il n’y a rien de concret. Il n’y a que l’intérêt de l’argent et l’aspect politique (…) », expliquee-t-il.

 

Un nouveau cap semble être franchi avec ces nouvelles poursuite, dans une crise qui n’a de cesse de s’envenimer depuis octobre 2016.

Publié le 19 avril 2017 à 13 h 52 min par La Rédaction

Laisser un commentaire