RDC : Kabila nomme Bruno Tshibala Premier ministre

RDC : Kabila nomme Bruno Tshibala Premier ministre

En République démocratique du Congo, le nouveau Premier ministre nommé par le Président Joseph Kabila en vertu des accords de la Saint Sylvestre courrouce l’opposition. Face au risque d’une contestation massive, le président a interdit les manifestations.

 

Le chef de l’Etat congolais devait choisir parmi les opposants à son régime un nouveau chef du gouvernement pour mener conjointement la transition vers de nouvelles élections. Seulement les deux parties ne s’entendaient pas sur les modalités de cette désignation : le Rassemblement, union d’opposition, ne voulait lui laisser les pleins pouvoirs dans cette désignation, dénonçant le risque de manœuvres politiques.

 

Craintes avérées : Joseph Kabila, en choisissant, Bruno Tshibala vendredi 7 avril 2017, un homme en marge de l’opposition, s’est attiré les foudres de son opposition, qui crie au hold-up politique. Moïse Katumbi. Celui-ci, depuis son exil européen, a appelé à des marches pacifiques. Seulement, le régime a immédiatement interdit celles-ci. Une décision immédiatement condamnée par l’intéressé.

 

Un cri du cœur qui fait écho aux protestations de l’autre tête de gondole de l’opposition, Félix Tshisekedi, président du Rassemblement, qui dénonce « cette décision qui n’a rien à voir, ni avec l’accord, ni avec le Rassemblement, est une conséquence des tripatouillages du pouvoir en place, organisés autour d’individus instrumentalisés par celui-ci, au service de ses seuls intérêts pour s’en servir ensuite comme faire-valoir fictif d’un pseudo rassemblement sorti droit du palais de la Nation ».

Publié le 10 avril 2017 à 10 h 57 min par La Rédaction

Laisser un commentaire