L’armée camerounaise libère plus de 5000 prisonniers de Boko Haram

L’armée camerounaise libère plus de 5000 prisonniers de Boko Haram

Une opération militaire transfrontalière menée par le gouvernement camerounais a permis de libérer 5 000 otages détenus par le groupe djihadiste Boko Haram.

 

Gros coup de filet dans la lutte contre le groupe terroristes Boko Haram : dans une déclaration parvenue à l’AFP, le Cameroun a annoncé la libération de « plus de 5000 prisoniers retenus par la secte islamiste. « Les otages libérés -en majorité des femmes, des enfants et des personnes du troisième âge- ont été conduits au camp des déplacés de Banki en territoire nigérian » d’après le porte-parole du gouvernement camerounais.

 

Les forces armées camerounaises ont réalisé « une opération transfrontalière qui a consisté à ratisser tout au long de nos frontières les villages qui se trouvaient dans les environs sur une distance de 50 kilomètres, dans le département camerounais du Mayo-Tsanaga, a expliqué Issa Tchiroma Bakary. « Plus de 60 terroristes » ont été tués dans cette vaste opération menée entre le 27 février et le 7 mars. Aucune perte n’est à déplorer du côté des soldats camerounais, a poursuivi le porte-parole lors d’une conférence de presse mercredi.

Publié le 16 mars 2017 à 9 h 34 min par La Rédaction

Laisser un commentaire