Gabon : maintien de Veolia pour cinq ans à la gestion des eaux

Gabon : maintien de Veolia pour cinq ans à la gestion des eaux

L’Etat gabonais a décidé de prolonger de cinq ans la concession du goupe Français Veolia pour la gestion nationale des services d’eaux, malgré un bilan en dents de scie sur ces 20 dernières années.

 

Le divorce entre la SEEG en Veolia prend plus de temps que prévu. Veolia qui détient 49% des parts dans la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) avait signé en 1997, une concession sur 20 ans pour la gestion de l’eau et d’électricité dans le pays. Or, ce contrat arrive à expiration le 30 juin prochain.

 

Le ministre d’État en charge de l’Eau et de l’Energie Guy-Bertrand Mapangoua expliqué cette décision par le fait qu’il faille « faire le point, pour voir qui sera le futur repreneur de la SEEG », et ce, malgré le fit que « les engagements pris par le concessionnaire n’ont pas été tenus ».

 

« Malheureusement, ce refus n’a pas été suivi par la préparation » d’un nouvel appel d’offres, a ajouté M. Mapangou. « Il faut rappeler que cette mise en concession avait pour objectifs : l’obtention des tarifs les plus bas possibles de l’eau potable et de l’énergie électrique ; l’autofinancement et l’équilibre financier des services concédés, dans le respect des tarifs et d’une juste rémunération du concessionnaire. » Cela n’a, pour lui, pas été le cas.

Publié le 8 mars 2017 à 6 h 09 min par La Rédaction

Laisser un commentaire