Arrestation de Ne Muanda Nsemi en RDC

Arrestation de Ne Muanda Nsemi en RDC

Le « député-gourou » Ne Muanda Nsemi a été rrêté ce vendredi soir après plusieurs jours de violences dans sa province d’origine, le Kongo Central. Il est poursuivi pour outrage au chef de l’Etat et incitation à la violence.

 

Ne Mwanda Nsemi, le leader de la secte politico-religieuse Bundu dia Mayala, s’est rendu à la police en fin de semaine dernière, à la suite d’un assaut lancé par la police contre sa résidence, dans le quartier huppé de Ma Campagne, à Kinshasa. Il s’y était retranché, et utilisait plusieurs dizaines de ses adeptes comme des boucliers humains. Près de deux cent cinquante personnes se terraient dans la résidence du député, et leurs les conditions d’hébergement se détérioraient au jour le jour.

 

« On était en face des gens armés. Nous avons eu à récupérer trois armes dont deux AK et un pistolet. Il y a eu pertes en vie humaine. Nous avons perdu un policier de notre groupe mobile Badara, il y a aussi trois personnes de leur côté qui ont perdu la vie », affirme le général Célestin Kanyama, en charge de l’opération. Depuis deux semaines, la police tentait de déloger les occupants retranchés dans cette résidence, pour y mener une « perquisition ».

 

Le député de l’opposition, Fabrice Puela, dénonce la violation de l’immunité parlementaire de Ne Muanda Nsemi. Pour lui, « la Constitution entoure son arrestation ou ses poursuites de quelques formalités. Il faut d’abord que ces immunités soient levées. Jusqu’à preuve du contraire, nous n’avons pas appris que les immunités de l’honorable Ne Muanda Nsemi ont été levées ».

 

Publié le 7 mars 2017 à 16 h 08 min par La Rédaction

Laisser un commentaire