Camrail retire ses wagons chinois de la circulation

Camrail retire ses wagons chinois de la circulation

La société de chemins de fer Camrail a décidé de ne plus faire circuler ses wagons CSR, achetés en Chine il y a seulement quelques années. Leur système de freinage aurait été mis en doute.

 

Le transporteur ferroviaire camerounais, Camrail, annonce avoir décidé de mettre temporairement hors service une partie de ses voitures voyageurs. Cette décision, apprend-on dans une note d’information émanant de l’opérateur ferroviaire, « est consécutive à l’apparition le 26 janvier 2017, d’une anomalie constatée simultanément sur quatre boîtes d’essieux (dispositif qui porte les roues, Ndlr) de voitures du parc CSR lors du contrôle de maintenance régulier programmé ». Ainsi, seules des places de 2ème classe sont proposées sur la ligne Yaoundé-Ngaoundéré.

 

Les voitures concernées par cette décision ont toutes été mises en service en mai 2014 après leur achat auprès de la société chinoise CSR Nanjing. Camrail dément toutefois tout lien avec l’accident meutrier qui s’est déroulé à Eseka en octobre dernier. Pourtant, le rapprocheent saute aux yeux. Des employés de Camrail dénoncent en effet depuis longtemps des négligences sur ces voitures chinoises qui « freinent mal ». En outre, un des rapports d’expert, commandé par le parquet du Centre et contesté par Camrail, pointait la responsabilité de ces voitures « chinoises » dans la catastrophe.

Publié le 23 février 2017 à 15 h 16 min par La Rédaction

Laisser un commentaire