Liberté de circulation imminente dans la zone CEMAC

Liberté de circulation imminente dans la zone CEMAC

L’annonce était attendue depuis des années. C’est chose faite depuis la clôture de la 13e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Les présidents de Guinée équatoriale et du Gabon ont assuré qu’ils s’engageaient à assurer la libre circulation des personnes issues de la zone CEMAC. Une décision qui intervient au moment où ces deux pays sont confrontés à un grave ralentissement économique.

 

La crise que connaît la zone CEMAC pourrait avoir des conséquences indirectes positives. C’est l’impression qui ressort de la 13e session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la sous-région à la lecture du communiqué final. En effet, les présidents Ali Bongo Ondimba et Obiang Nguema Mbasogo ont promis « d’appliquer la libre circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de l’espace CEMAC munis d’une pièce d’identité 6 sécurisée (carte d’identité ou passeport biométrique) ». Une nouvelle attendue depuis 2013 et qui avait été annoncée à plusieurs reprises sans qu’elle entrer en application.

 

Cette fois-ci, l’engagement semble sincère car il a été pris à l’occasion d’une session ordinaire et il s’inscrit dans un contexte économique difficile pour les deux pays encore réticents à laisser les étrangers de la zone CEMAC circuler librement. Confrontés à une grave crise économique, le Gabon et la Guinée équatoriale ont intérêt à s’ouvrir afin de profiter du ressort de leurs voisins. La décision n’est donc pas prise à un moment quelconque.

 

Le président Obiang a également pris la lumière lors de cette 13e session en sa qualité de président de la conférence des chefs d’Etat de la CEMAC, mais il a dû laisser sa place comme la règle le stipule au président tchadien Idriss Déby Itno. Ainsi, la 14e session aura lieu à N’djamena, capitale du Tchad, et verra des questions encore laissées en suspens être traitées.

Publié le 21 février 2017 à 9 h 29 min par La Rédaction

Commentaire

  1. Quand es ce que cela sera effectif? Car jessey detre au Gabon depuis le 20 mais en vain. A chaque fois on m’exige un visa et presentment on me refuse aussi ce visa. Dites la verité de ce qui ce passe aux frontieres entre le Cameroon et le Gabon.

    gamaleu

Laisser un commentaire