Crise anglophone : vers une sortie de crise ?

Crise anglophone : vers une sortie de crise ?

La crise qui secoue le Cameroun depuis plusieurs semaines déjà pourrait-elle se diriger vers la sortie – ou au moins traverser une accalmie ? C’est l’espoir de nombreux camerounais francophones et anglophones qui ont appris une réunion de parlementaires du Rassemblement démocratique du peuple camerounais à l’issue de laquelle ils ont appelé le président Paul Biya à prendre en compte les demandes de libérations des principaux leaders anglophones.

 

La crise anglophone ne laisse pas la majorité parlementaire indifférente. De même couleur politique que le président Biya, les députés majoritaires ont appelé le chef de l’Etat à « prendre en compte l’appel du peuple pour la libération des personnes détenues en lien avec la crise ». Un appel qui fait directement référence à l’arrestation de plusieurs leaders anglophones qui attendent leur procès dans les geôles camerounaises.

 

Cette demande de libération formulée par plusieurs parlementaires après une réunion interdite à la presse constitue un geste d’apaisement envers la minorité anglophone. Autre signe de bonne volonté, les parlementaires signataires de ce document invitent à la mise en place de comités de vigilance qui aura pour objectif de veiller aux bons comportements de chacun. Une initiative qui pourra être heureuse qu’avec le concours des institutions et élus des régions francophones et anglophones.

 

Enfin, le gouvernement s’est vu encourager à poursuivre ses efforts pour calmer les esprits et éviter une rupture définitive entre ses deux principales communautés linguistiques. Les signataires appellent à la fin de la protestation et aux opérations de type « journée ville morte » qui n’offrent aucune solution aux problèmes posés. Reste à savoir si ces appels seront entendus par la population et par le pouvoir avant le début de procès prévus le 23 mars prochain. Le Cameroun est à un carrefour de son histoire sociale et chaque acteur mesure les conséquences de ses prises de position.

Publié le 17 février 2017 à 10 h 04 min par La Rédaction

Laisser un commentaire