Tchad : le ministre des Finances révoqué

Tchad : le ministre des Finances révoqué

Alors que le Tchad est plongé dans une crise économico-sociale depuis de longs mois, le président Idriss Déby a pris une décision – au moins symbolique – en limogeant son ministre des Finances. Mbogo Ngabo Seli est le second ministre à être révoqué en l’espace d’un mois. De quoi calmer les esprits échauffés par des mois de crise et une gestion critiquée ?

 

Le Tchad traverse une grave crise économique depuis que le prix des hydrocarbures a lourdement chuté en 2015. Même si aujourd’hui le pétrole se négocie à des tarifs plus élevés, cela n’est pas suffisant pour effacer la crise. Le pays est passé d’une croissance du PIB à hauteur de 7% en 2014 à -1,1% en 2016, entraînant une grogne sociale qui s’étend. En première ligne on retrouve les fonctionnaires dont le salaire a été divisé par deux pour répondre à un déficit budgétaire conséquent.

 

Sans solution à court-terme et devant faire face à des critiques relatives à la gestion de cette crise, le président tchadien a décidé de se séparer de son ministre des Finances et du Budget, Mbogo Ngabo Seli. Cette révocation suit celle du ministre des Mines, Gomdigué Baïdi Lomey, lequel a quitté ses fonctions le 31 décembre dernier.

 

Un remaniement ministériel est attendu dans les prochains jours mais ne devrait avoir lieu qu’après l’élection pour la présidence de l’Union africaine. Un scrutin qui concerne en premier lieu le gouvernement tchadien dans la mesure où le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, est candidat à cette prestigieuse fonction. Un remaniement qui sera suivit de près par l’opposition, mais qui n’aura pas d’effet positif si la situation économique ne s’améliore pas rapidement. Les Tchadiens sont en colère et le limogeage du ministre de l’Economie pourra difficilement suffire à éteindre les doléances qui s’expriment avec toujours plus de force.

Publié le 28 janvier 2017 à 10 h 01 min par La Rédaction

Laisser un commentaire