Des combattants du M23 de retour en RDC ?

Des combattants du M23 de retour en RDC ?

L’Est de la RDC est-il à la veille d’un nouveau conflit de taille ? Selon le gouvernement de la République démocratique du Congo, plus de deux cent anciens combattants du M23 ont franchi la frontière angolaise où ils s’étaient réfugiés depuis trois ans. La crainte d’attaques est réelle même si les responsables angolais démentent une information qui ferait d’eux le bras armé d’une rébellion.

 

Dans la nuit du 14 au 15 janvier, deux colonnes de combattants de l’ex M23 auraient franchi la frontière entre l’Ouganda et la RDC. Ils se trouveraient à Ishasha, dans la province du Nord-Kivu, à l’Est du pays. Des combats ont eu lieu dans la zone selon les propos du porte-parole du gouvernement congolais rapportés par l’AFP. La présence de plusieurs centaines de combattants est confirmée par Omar Kavota, directeur du Centre d’étude pour la promotion de la paix, de la démocratie et les droits de l’homme, mais ce dernier refute que des combats aient eu lieu jusqu’à maintenant.

 

De son côté, le ministre ougandais des Affaires étrangères, Henry Okello Oryem, a infirmé très rapidement les déclarations des responsables congolais : « le fait que l’Ouganda armerait ou autoriserait les rebelles du M23 à se baser ici pour déstabiliser la RDC est le fruit de leur imagination. Pourquoi l’Ouganda devrait armer les rebelles du M23 ? ». Ce nouvel épisode à l’issue plus qu’incertaine ajoute des tensions entre deux pays qui s’accusent de mettre des braises sur le feu d’une rébellion vieille de plusieurs décennies.

Une simple technique politique à en croire l’opposition au président Kabila qui, selon elle, se sert de ce conflit dans l’Est du pays pour détourner l’attention de ses concitoyens et redorer son image. En d’autres termes, il est utile de désigner un ennemi intérieur pour ne pas voir et s’occuper les problèmes qui touchent une majorité de la population congolaise.

Publié le 16 janvier 2017 à 10 h 03 min par La Rédaction

Laisser un commentaire