Aboubakar Shekau: bientôt échec et mat ?

Aboubakar Shekau: bientôt échec et mat ?

Selon des informations révélées par L’œil du Sahel en date du 15 décembre, le chef historique de Boko Haram, Aboubakar Shekau, serait en très mauvaise posture depuis qu’une vaste offensive a été lancée par les armées camerounaise et nigériane. Le chef de la secte islamiste serait « terré » dans la forêt de Sambisa. L’offensive « Rescue finale » est porteuse d’espoir pour porter un coup majeur à l’organisation terroriste même si rien n’est encore certain.

 

Souvent très bien renseigné sur les question sécuritaires qui touchent l’Afrique centrale, le média L’œil du Sahel explique dans ses colonnes que le chef de Boko Haram serait traqué par les forces armées nigériane et camerounaise. Selon le journal, l’offensive lancée fin novembre dans le Nord-est du Nigeria est en passe d’asséner un coup très rude au mouvement dirigé par Aboubakar Shekau. Celui qui est remis en question au sein même de Boko Haram depuis que l’Etat islamique a désigné un chef officiel en lieu et place du leader historique serait dans une position extrêmement délicate. L’opération nommée « Rescue Finale » pourrait faire main basse sur Aboubakar Shekau et détruire nombre de ses troupes.

 

L’homme serait actuellement retranché dans la forêt de Sambisa et subirait les coups de boutoir de forces nigérianes et camerounaises. L’œil du Sahel assure que les actions terroristes dans la région ont sensiblement diminué depuis le début des opérations militaires. Le média annonce que « la forêt de Sambisa est totalement bouclée et fait l’objet d’une surveillance aérienne permanente menée aussi bien par les appareils nigérians que ceux des pays amis engagés dans la lutte contre le terrorisme ». Si l’objectif est la neutralisation du chef terroriste, les services de renseignement visent a minima la libération des lycéennes de Chibok qui seraient pour beaucoup d’entre elles retenues dans la forêt de Sambisa.

Publié le 16 décembre 2016 à 10 h 03 min par La Rédaction

Laisser un commentaire