Qui pour reprendre les parts de BNP-Parisbas dans la Bicig ?

Qui pour reprendre les parts de BNP-Parisbas dans la Bicig ?

Le groupe français BNP-Paribas cherche toujours un repreneur pour ses parts dans la Bicig. Si la candidature de l’Attijariwafa Bank n’a pas été retenue, le FGIS semble en bonne position pour l’emporter.

 

Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas avait annoncé l’intention du groupe de vendre les 47% qu’il possède au capital de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig). La banque cherche encore un repreneur pour les parts qu’elle entend céder. Abdelaziz Yaaqoubi, le directeur général de l’Union gabonaise de banque (UGB), a fait savoir que finalement, en dépt de pourparlers engagés sur plusieurs mois, le marocain Attijariwafa Bank ne rachètera ni la Bicig dans son ensemble, ni les parts de BNP-Parisbas.

 

Cela pourrait être à l’avantage du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) – une institution financière mise en place, il y a quatre ans, pour aider le Gabon à développer de nouvelles filières capables de générer suffisamment de revenus pour se substituer à ceux tirés de la production de pétrole. Si cette transition est validée, l’établissement français a accepté de conserver 5 % à 10 % des parts et, surtout, de devenir un partenaire technique pour assurer la transition.

Publié le 9 décembre 2016 à 16 h 44 min par La Rédaction

Laisser un commentaire