La Directrice de l’UNESCO condamne le meurtre de Marcel Lubala en RDC

La Directrice de l’UNESCO condamne le meurtre de Marcel Lubala en RDC

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est émue de l’assassinat d’un journaliste de la télévision publique congolaise par des hommes armés dans une ville du centre de la République démocratique du Congo.

 

Marcel Lubala, journaliste, a été tué chez lui à Mbuji-Mayi, capitale de la province du Kasaï-Oriental, par des hommes en armes et en uniforme de police – d’après de témoins – dans la nuit du 14 Novembre. Au lendemain de cette mise à mort sommaire, le résident de l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC), Tshilunde Kasonga, a crié au « scandale » : Nous condamnons avec la dernière énergie cet assassinat. Nous avons demandé aux autorités du Kasaï-Oriental de mener des enquêtes, d’arrêter les criminels, de les juger et de les sanctionner sévèrement. (…) c’est une situation vraiment anormale qu’en dix ans on puisse assassiner seize journalistes. »

 

La directrice générale de l’Unesco – l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a elle aussi fermement condamné ce « crime ». « Les journalistes doivent pouvoir mener à bien leur mission, qui consiste à informer les citoyens, sans craindre pour leur vie. Je compte sur les autorités du pays pour qu’une enquête approfondie soit diligentée et que les auteurs de ce crime soient traduits en justice », peut-on lire dans le communiqué qu’elle a rédigé. Marcel Lubala, 59 ans, travaillait pour la station de Mbuji-Mayi de la Radio Télévision Nationale congolaise (RTNC).

Publié le 21 novembre 2016 à 15 h 21 min par La Rédaction

Laisser un commentaire