Le Burundi au bord du génocide ?

Le Burundi au bord du génocide ?

La guerre civile au Burundi pourrait-elle prendre le visage d’un génocide ? Dans son rapport long de 200 pages sur la situation dans le pays, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), tire la sonnette d’alarme et assure que « les mécanismes en place pour qu’un génocide au Burundi ait lieu ». Une information à prendre en compte d’autant plus que de tels propos sont rares de la part de cette organisation – les derniers remontent à la situation rwandaise un an avant le génocide de 1994.

 

 

La FIDH a décidé de frapper fort et de marquer l’opinion publique avec une campagne intitulée #StopThisMovie réalisée en collaboration avec une agence de communication. Dans un trailer angoissant qui reprend les codes du cinéma hollywoodien. L’accent est mis sur la situation critique d’un Burundi sombrant « dans le chaos ». Les milliers de victimes et les réfugiés fuyant les répressions du régime sont mis en avant et la présentation laisse penser que le pire est encore à venir si les autorités actuelles n’arrêtent pas la machine de la violence. Ce document choc est destiné à alerter et à donner un coup de projecteur au dernier rapport de la FIDH où percent de sérieuses inquiétudes quant à l’avenir de la population burundaise.

 

 

Interrogé par France 24, le porte-parole de l’organisation, Willy Nyamitwe explique que « depuis la tentative de coup d’état le 13 mai 2015, il y a une stratégie d’ethnicisation de la crise par le pouvoir. L’opposition hutue dérange, les autorités sont donc tentées de rendre cette crise la plus ethnique possible dans le but d’obliger les Hutus à choisir et soutenir leur camp ». Et la situation ne va pas en s’améliorant avec des signes de radicalisation des autorités. Le retrait spectaculaire de la CPI fait craindre le pire et la FIDH estime que le Burundi est dans une phase semblable à celle du Rwanda en 1993. Les conditions sont réunies pour qu’un génocide ait lieu et la communauté internationale se doit d’intervenir afin d’enrayer un processus de violences qui serait catastrophique.

Publié le 17 novembre 2016 à 10 h 02 min par La Rédaction

Laisser un commentaire