Le Cameroun fait le choix de l’hydroélectrique

Le Cameroun fait le choix de l’hydroélectrique

Afin de mieux exploiter son important potentiel hydroélectrique, le Cameroun a lancé un ensemble de projets dans le Département du Lom et Djérem.

 

Le 28 octobre dernier, les membres de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration d’Electricity Development Corporation (EDC) annonçait que le premier barrage situé dans le Département du Lom et Djérem dans la Région de l’Est Cameroun a déjà stocké 5,8 milliards de m3 cubes d’eau sur les 6 milliards requis. Ce projet d’envergure. Il s’agit d’une première étape dans le grand projet hydroélectrique sur le fleuve Sanaga, dont le potentiel électrique estimé à 6 000 mégawatts (MW), pourrait couvrir près de 70 % des besoins énergétiques du pays.

 

La mise en eau définitive du barrage devrait marquer le début d’une véritable révolution économique. Ainsi, le Cameroun pourra non seulement satisfaire sa demande, mais également exporter son énergie. Notamment au niveau de la sous-région et du Nigéria qui lui accuse un déficit en énergie de près de 10 000 MW.

 

La Banque mondiale a annoncé le 4 novembre dernier qu’elle octroiera des financements et aussi un accompagnement technique au Cameroun pour la réalisation des autres constructions du projet d’hydroélectricité de Lom Pangar (elle s’est engagée à financer à peu près 25 % de ce programme, soit 280 à 300 millions de dollars). L’Etat a également demandé à la Banque mondiale de l’accompagner dans le développement de son réseau de transport d’électricité.

Publié le 14 novembre 2016 à 19 h 35 min par La Rédaction

Laisser un commentaire