L’Eglise catholique estime « impérieux » que Kabila ne se représente pas

L’Eglise catholique estime « impérieux » que Kabila ne se représente pas

La conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a exhorté vendredi le gouvernement congolais qu’il soit « clairement mentionné » dans un nouvel accord avec la société civile et l’opposition que le chef d’Etat congolais Joseph Kabila ne se représentera pas pour un troisième mandat.

 

« Il est impérieux qu’il soit clairement mentionné dans le consensus à trouver que l’actuel président de la République ne se représentera pas pour un troisième mandat, conformément à l’article 220 de la Constitution », peut-on lire dans un communiqué publié par la Cenco vendredi, quatre jours après la clôture du « dialogue national » boycotté par la majeure partie de l’opposition.

 

Elle s’était retirée de ces pourparlers qui étaient censés résoudre la crise en RDC, le 20 Septembre dernier, devant l’ampleur de la contestation dans les rues et la violence des répressions à leur égard – la CPI a récemment estimé qu’elles avaient fait plus de 50 morts.

 

« Malgré la tenue de ce dialogue, nous sommes peinés de constater qu’à deux mois de la fin du mandat de M. Kabila, les acteurs politiques ne réussissent pas encore à se mettre d’accord pour trouver des solutions pacifiques et  consensuelles à la crise socio-politique qui prend des proportions de plus en plus inquiétantes et risque de plonger notre pays dans le chaos », regrettent les évêques.

Publié le 25 octobre 2016 à 10 h 14 min par La Rédaction

Laisser un commentaire