Accident ferroviaire meurtrier au Cameroun

Accident ferroviaire meurtrier au Cameroun

Un train reliant Yaoundé à Douala a déraillé le 21 octobre et a entraîné le décès d’au moins 75 personnes. On compte environ 600 blessés dans un accident dû certainement à la surcharge du convoi. Huit wagons supplémentaires avaient été ajoutés à la hâte pour faire face à la paralysie du transport routier. Aujourd’hui, le Cameroun pleure ses morts et tente de faire la lumière sur cet accident de grande ampleur.

 

Depuis l’annonce, un temps démentie par le ministre camerounais des Transports, de l’accident du train faisant la jonction entre les deux principales villes du pays (Yaoundé et Douala), le bilan ne cesse de s’alourdir. Le dernier fait état d’au moins 75 décès avaient et plusieurs dizaines de blessés dans une situation très critique. Le drame a eu lieu à 200 kilomètres de Yaoundé à la mi-journée et plusieurs sources indiquent que l’origine du déraillement doit être cherché du côté des freins d’un convoi vraisemblablement surchargé. Devant tracter neuf wagons, la locomotive a finalement dû prendre en charge un convoi long de dix-sept wagons comprenant 1 300 passagers. Une surcharge fatale bien qu’une enquête doit donner les raisons de ce terrible déraillement.

 

En voulant faire face à l’afflux de passager suite à l’effondrement d’un pont entre les deux localités la veille en raison de très fortes pluies, les autorités ferroviaires ont peut-être été trop ambitieuses en ajoutant autant de wagons. Un journaliste de Reuters qui a survécu a expliqué : « Il y a eu un bruit sourd. J’ai regardé derrière moi et les wagons derrière nous ont quitté les rails et commencé à s’empiler les uns sur les autres. Il y avait beaucoup de fume ». Après l’effroi et l’émotion, les Camerounais vont attendre des réponses précises étant donné l’étendu du drame.

Publié le 23 octobre 2016 à 10 h 09 min par La Rédaction

Laisser un commentaire