Rentrée tumultueuse au Gabon

Rentrée tumultueuse au Gabon

La rentrée scolaire gabonaise a finalement été fixée au 31 octobre, deux semaines après celle des professeurs. Une nouvelle accueillie par l’opposition par un appel à la grève.

 

C’est la fin des vacances obligatoires au Gabon où la rentrée scolaire était sine die, du fait des des tensions post-électorales entre le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba et des syndicats qui avaient appelé à voter Jean Ping. La rentrée scolaire et universitaire aura finalement lieu quinze jours après la rentrée administrative, soit le 31 octobre prochain, selon une décision actée en Conseil des ministres jeudi. La rentrée scolaire dans l’enseignement public de ce a généralement lieu le 1er octobre.

 

Ce retard est dû à l’opposition de certains syndicats de l’enseignement. « Nous demandons aussi de meilleures structures d’accueil : entre 150 à 200 élèves s’entassent parfois dans les salles de classe, les établissements n’ont plus la capacité d’absorber les nouveaux arrivants », dénonce le syndicaliste Marcel Libama. Par ailleurs, la confédération syndicale Dynamique unitaire demande la libération de trois de ses syndicalistes. Elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle boycottera cette rentrée tant que nos camarades seront détenus.

 

Le soutiens politiques de Jean Ping, qui contestent encore le résultat des élections, ont également appelé à une grève le jour de la rentrée.

Publié le 17 octobre 2016 à 12 h 54 min par La Rédaction

Laisser un commentaire