L’ONU demande une enquête internationale indépendante après la vague de violences en RDC

L’ONU demande une enquête internationale indépendante après la vague de violences en RDC

L’ONU veut faire la lumière sur a vague de violences qui a fait plusieurs dizaines de morts à Kinshasa du 19 au 20 septembre dernier.

 

Une semaine après la vague de violences qui a enflammé Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), le décompte des morts se fait toujours. Il y aurait eu 32 victimes, selon la police, et entre 50 et 100 selon l’opposition, dans cette manifestation de l’opposition qui s’était terminée en bain de sang.

 

L’intensité de ces violences « et la situation toujours très tendue [dans le pays sonnent comme] un avertissement [douloureux de l’imminence probable d’une] crise de grande envergure », a estimé jeudi, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU, Kate Gilmore.

 

Cette dernière a demandé « une enquête indépendante, transparente et crédible » afin de « traduire en justice les auteurs et les instigateurs des violences ». La responsable onusienne révèle pour sa part, que les violences ont fait au moins 49 morts et 127 blessés.

 

Dans le même temps, la procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda a déclaré « surveiller avec une extrême vigilance » la situation à Kinshasa. « J’appelle toutes les parties potentiellement impliquées et tous les acteurs congolais au calme et à la retenue, et à s’abstenir de tout acte de violence contre les personnes et les biens », a-t-elle ajouté.

Publié le 28 septembre 2016 à 8 h 54 min par La Rédaction

Laisser un commentaire