Boko Haram recule après d’âpres combats au Nigeria

Boko Haram recule après d’âpres combats au Nigeria

La lutte contre Boko Haram a connu un nouvel épisode sanglant qui a mis vu la force militaire régionale déloger les combattants de Boko Haram de la localité de

Malam Fatori, ville frontière entre le Nigeria et le Niger. Les combats ont causé plusieurs dizaines de tués d’hommes du côté de l’armée selon un communiqué de Boko Haram. Le nombre de djihadistes neutralisés n’a pas été révélé, mais cet accrochage constitue visiblement un échec pour le groupe terroriste.

 

La ville de Malam Fator, nichée dans la province de Borno (Nigeria) a finalement été reprise par l’armée régulière après de « féroces combats » contre les djihadistes de Boko Haram. Sani Usnan, porte-parole de l’armée nigériane a souligné dans un communiqué que les opérations avaient été menées en coordination avec la Force d’intervention conjointe multinationale au cours desquelles un raid aérien a joué un rôle majeur dans l’issue de la bataille. « Les combattants de Boko Haram se sont ensuite repliés près de la frontière avec le Niger » sans que ne soit précisé le nombre de tués de part et d’autre. Un communiqué des djihadistes affirme que « plusieurs dizaines » de soldats de l’armée nigériane ont perdu la vie.

 

Boko Haram a tendance à reculer depuis plusieurs mois même si l’Etat de Borno dans lequel se sont déroulés les combats reste en grande partie sous le contrôle de la secte islamiste. La réponse plus coordonnée des différents pays de la zone et les tensions internes aux djihadistes poussent Boko Haram sur le reculoir. En effet, depuis son allégeance à l’Etat islamique en mars 2015, le chef de Boko Haram est remis en cause au profit d’Abou Mosab Al-Barnaoui. Une guerre intestine qui profite aux forces régulières bien que la victoire finale soit encore éloignée.

Publié le 21 septembre 2016 à 10 h 06 min par La Rédaction

Laisser un commentaire