20 morts lors d’une attaque en Centrafrique

20 morts lors d’une attaque en Centrafrique

Au moins 20 personnes ont perdu la vie en Centrafrique lors d’une attaque menée par des hommes armés issus de la rébellion de l’ex-Séléka dans la région de Kaga Bandoro, dans le centre du pays.

 

Au moins 20 personnes ont été tuées dans des attaques lancées vendredi contre Kaga Bandoro et des villages environnants. Les assaillants lourdement armés ont incendié des dizaines de maisons d’habitation qu’ils ont pillées dans ces villages, emportant de surcroît des biens et animaux domestiques. La Région est le fief du Front populaire pour le renouveau de Centrafrique (FPRC) de Noureddine Adam, groupe armé issu de l’ex-coalition rebelle Séléka.

 

Ces attaques qui se sont poursuivies samedi ont fait 19 morts dans des villages, dont celui de Ndomété, très affecté par ces nouvelles violences. Dans un communiqué, la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca) a indiqué dimanche avoir « décidé de renforcer son dispositif militaire à Kaga Bandoro et Ndomété pour prévenir toute détérioration de la situation » et « d’éviter des répercussions sur la population civile ».

 

La prise du pouvoir par les Séléka en 2013, après le renversement de l’ex-président François Bozizé, a précipité la Centrafrique dans une guerre civile dont le pays peine à sortir. Le conflit a fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés. Avec l’aide de la communauté internationale le nouveau régime tente de mettre en œuvre un désarmement des groupes armés qui sévissent dans plusieurs régions.

Publié le 19 septembre 2016 à 16 h 50 min par La Rédaction

Laisser un commentaire